Une braise sous la cendre de Sabaa Tahir

J'avais beaucoup entendu parler de ce livre et je me le suis procuré dans ma petite librairie préférée. Malheureusement il a par la suite rejoint les profondeurs de ma PAL abyssale et a trainé quelques mois sur mon étagère. Mais une fois ressorti, je n'ai pas du tout regretté : ce fût un coup de cœur.

Dans cette dystopie, on découvre un peuple opprimé : les Erudits, qui essayent de survivre tant bien que mal face aux oppressions d'un régime totalitaire mené par les Martiaux. Ceux-ci réduisent les Erudits en esclavage. Une nuit, Laïa voit son frère enlevé par un guerrier Martial faisant partie des Masks : des guerriers entraînés au sein de l'Académie.

Désireuse de faire rétablir la justice et de retrouver son frère, elle se lance alors à la poursuite de la Résistance, qui pourra l'aider à retrouver son frère et le sortir de prison. Mais demander un service à la Résistance a un prix, même quand on semble faire partie du camp des "gentils".

De son côté Elias s'apprête à devenir un Mask et ne peut se regarder dans un miroir sans penser à ce qu'il va devenir, qui le dégoute et qu'il souhaite fuir plus que tout. Il va alors devoir trouver un moyen d'échapper à sa destinée, et cela ne passe malheureusement pas forcément par la fuite.





Qu'on soit très clair, ce fût un énorme coup de cœur. J'ai plongé de suite dans cet univers oppressant, où règnent la misère et l'avilissement d'un peuple par un autre. Sabaa Tahir a réussi à retranscrire la souffrance de ce peuple qui se bat pour survivre et pour réussir à se relever tant bien que mal, sous la menace constante des Martiaux.

Les personnages sont très étoffés et j'ai beaucoup aimé les deux héros : Laïa et Elias, mais également les personnages plus secondaires. Les liens entre eux sont bien décrits et j'ai trouvé la psychologie de chacun très bien élaborée.
Tout cela m'a fait plonger assez rapidement dans la lecture, les chapitres étant courts. A chaque fin de chapitre on n'a qu'une envie : découvrir le suivant. On peut lire quelques combats et moments d'actions intenses, et c'est là que je trouve l'autrice très forte. Le lecteur ressent tout, d'autant que nous avons une double vision des évènements : l'un de Laïa et l'autre d'Elias, presque en simultané et cela donne un rythme fou à ce roman. Les actions sont alors d'autant plus saisissantes et nous transportent dans le combat dès les premières lignes.

Ce rythme est également servi par un style efficace et concis de la part de l'autrice. Elle a énormément travaillé la psychologie de ses personnages et décrit parfaitement les moments clés de l'histoire de façon simple, sans longueur inutile, en allant droit au but. Globalement le style est assez brut, sans fioriture. La psychologie des personnages est alors très pure et très limpide. Nous nous identifions assez facilement à chacun d'eux.
Se cache également derrière ce roman un côté très noir. Que ce soit d'un point de vue de la société, des être humains entre eux quel que soit leur camp, Sabaa Tahir nous entraine vers les dérives du genre humain, en nous mettant face aux ravages du régime en place, et nous met face à toute la violence engendrée d'un côté comme de l'autre.

Les points positifs de ce roman sont :
- Le côté accrocheur et passionnant
- Le style fluide et efficace
- L'univers et les personnages qui sont très attachants

Pour les points négatifs, je n'en vois aucun si ce n'est qu'il va vraiment falloir que je me procure la suite rapidement.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La Passe-Miroir Tome 1 - Les Fiancés de l'Hiver de Christelle Dabos

All in : mon univers tome 1 d'Emma Scott