Iskari Tome 1 - Asha, tueuse de dragons de Kristen Ciccarelli

Il y a des livres à côté desquels nous risquons de passer, pour une raison ou pour une autre. Ce fût le cas pour Iskari, et ce à cause de la couverture. Au premier regard elle ne me donnait absolument pas envie de lire le livre, pour une raison que j'ignore moi-même. Je ne suis pas la seule à avoir été rebutée par cette couverture, mais j'ai réussi à passer le cap et à ouvrir les premières pages. 

Je peux vous dire que j'ai plus que bien fait, car j'aurais loupé un roman incroyablement bien construit, et un véritable coup de cœur. 




Dans ce roman, nous sommes en immersion totale dans un royaume empli de dragons qui se nourrissent des histoires d'autrefois. Plus que de les nourrir, les histoires les renforcent et accroissent leurs pouvoirs. Et c'est bien ce qui inquiète la population, car ces dragons, alliés hier, sont les ennemis de ce jour, depuis qu'ils ont décidé de se retourner contre l'Homme et de brûler la quasi totalité de la cité. 
Depuis ce temps, les histoires sont bannies du royaume, et malheur arrive à ceux qui s'aventurent dans les chemins sombres du conte. Il y a 8 ans désormais qu'Asha, jeune fille à l'époque, a bravé cet interdit formel, et l'a payé le prix fort. Brûlée physiquement, mise de côté par la société, elle est devenue une paria qui a attiré les foudres des dragons à force de raconter des histoires. 

Mais comme si ce tragique incident ne lui avait pas servi de leçon, Asha continue à attirer les dragons en leur contant ces histoires interdites. Ce qui la tient en haleine ? Attirer par ces contes les dragons, afin de les chasser.

Mais un jour une opportunité s'offre à elle : tuer Kozu, le premier dragon, à l'origine de tous ses malheurs, et permettre ainsi l'annulation de son mariage forcé avec l'affreux personnage que représente son futur mari. 

Attirée par le concept, je m'attendais à une littérature plus que jeunesse (comme le laissait d'ailleurs présager la couverture du livre), mais il n'en fût rien. Ce fût une réelle découverte, intelligente du début à la fin. Ce roman renferme une réelle ambiance, une vraie intrigue, parfaitement construite et pensée. Un gros travail à été fait autour de la mythologie de ce roman, ce qui en fait un roman complet, mais en même temps nous laissant sur notre fin pour en redemander plus. 

J'ai beaucoup aimé l'alternance entre le récit et les contes d'autrefois, qui nous aident à comprendre petit à petit tous les enjeux politiques et sociaux de cet univers. Cela marque une coupure nécessaire dans le récit, qui nous apporte des révélations sur l'histoire. 

Tous les sujets évoqués sont bien traités : l'esclavagisme, toile de fond de ce royaume, nous prend aux tripes et nous plonge dans la condition humaine de ce roman. Les dragons sont également présent tout au long du récit. Il ne s'agit pas ici d'un roman nous vendant des dragons alors qu'il n'en est rien. Ils tiennent au contraire une place réelle dans l'histoire, et ne font pas juste office de figuration marketing et aguicheuse. 

J'ai énormément aimé la légende de ce roman, l'esprit, les mythes. Cela en fait un livre profond et complet. On prend plaisir dans la découverte de toutes les croyances du royaume, et dans toutes ses contradictions. C'est une réelle découverte qui s'écoule au fil des pages. 

Parlons désormais de cette héroïne. Asha est pleine de contradictions, comme la majorité des héros de l'univers Fantasy. Cependant cette héroïne là restera gravée dans ma mémoire. Elle n'est pas jolie, déformée, malmenée. Elle est pleine de complexes et cherche sans cesse la voie de la vengeance pour se soulager de ses malheurs. Souvent spectatrice des actions qui se mènent, elle n'en reste pas moins incroyable. Son personnage est profond, et cliché juste ce qu'il faut pour ne pas avoir l'impression d'un déjà-vu. 

Les personnages secondaires ne sont pas en reste. Chacun d'eux tient une place prépondérante dans le récit, et sont très bien exploités. Ils sont bien décrits psychiquement, ce qui fait que chaque évènement mettant en jeux ces personnages nous touche. J'ai versé une larme à certains moments du roman, et cela fait un bon moment que ça ne m'était pas arrivé. Pour cela je félicite l'autrice qui a su faire naitre en moi de sacrées émotions, et je ne pense pas être la seule à avoir été saisie par ce roman. 

Pour conclure, je recommanderai tout simplement ce livre, qui m'a émoustillée, qui a réveillé en moi l'amour des contes des temps anciens, et qui m'a donné envie de guetter la sortie du tome 2. 

Alors ne vous arrêtez pas à la couverture si elle vous rebute et foncez ! Ca en vaut le coup ! 






















Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La Passe-Miroir Tome 1 - Les Fiancés de l'Hiver de Christelle Dabos

Un mal pour un bien - Tome 1 de Ndjimi Feumba

Les Royaumes Démoniaques Tome 1 La Roche de Âges de Christopher Evrard