L'Elu de Milnor tome 1 : La fuite d'Almus de Sophie Moulay

J'ai reçu ce livre dans le cadre de mon nouveau partenariat avec les éditions de 38, que je remercie pour leur gentillesse et leur bienveillance. 

Il s'agit là du premier tome de la saga L'Élu de Milnor de Sophie Moulay. 




Dans ce livre, nous allons suivre les aventures d'Almus, tout désigné pour être l'Elu qui sauvera Milnor de l'Ennemi le moment venu. 

Seulement voilà, les sages se sont trompés en désignant Almus comme étant l'Elu, et son monde bascule à l'âge de 13 ans. Cette révélation va changer sa vie, puisqu'il va alors être exclu, rejeté de la société qui l'a encensé et vu grandir. Il va devoir alors entamer un long périple afin de trouver un sens à sa propre existence. 

C'est au cours de ce périple qu'il fera la connaissance de ceux qui deviendront ses plus fidèles amis, et qui l'aideront dans cette recherche d'identité. 

Ce roman a le génie de traiter le héros de fantasy à l'envers. Il ne s'agit pas ici d'un personnage ordinaire se découvrant des pouvoirs magiques et apprenant à devenir un héros, mais plutôt d'un personnage qui a déjà tout du héros, qui se découvre n'être qu'un simple garçon sans distinction. 

Durant son périple il va rencontrer Pile, Noir-Cœur et Mira, qui à leur manière sont aussi des héros un peu ratés, un peu cabossés, qui vont l'aider à donner du sens à son existence. Se noue entre eux une amitié exemplaire, qui nous touche tout au long du roman. Cette beauté dans leur relation rend tous ces personnages extrêmement attachants, et je me suis sentie triste au moment de tourner la dernière page de ce premier tome, de les quitter tous. 

Cette histoire commence bien, avec une intrigue qui nous accroche et nous interpelle puisqu'elle dénote de ce que l'on peut lire en ce moment. On est très vite transportés dans cette histoire touchante et pleine de poésie. 

Le style de l'autrice est fluide, fleuri, élégant et simple, même si sous cette apparente insouciance se cache beaucoup de noirceur. Elle arrive à maintenir le mystère autour de l'Ennemi, et des raisons qui ont poussé les sages à le rejetter si violemment. 

Le seul petit hic que j'ai pu trouver dans ce livre est la trop grande distance entre les personnages et leurs émotions par certains moments de l'histoire. Ce qui m'a parfois empêchée de compatir pleinement avec les événements que peuvent traverser les personnages. 

Pour le reste j'ai dévoré ce premier tome, qui m'a donné envie de lire la suite. 
Almus, ce héros déchu qui n'en est pas un, qui erre sans but tout en nous surprenant de page en page, doué d'un sens de l'amitié hors pair, me manquera d'ici la lecture du deuxième tome. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La Passe-Miroir Tome 1 - Les Fiancés de l'Hiver de Christelle Dabos

Le Puits des Mémoires - Gabriel Katz

Meurtres pour rédemption - Karine Giébel