La mécanique du cœur de Mathias Malzieu

J'ai trouvé ce livre dans une brocante, et l'ai de suite acheté. J'en avais entendu parler et il m'intriguait. Je n'avais aucune idée de ce qu'il pouvait raconter, alors un après-midi plutôt ensoleillé, je me suis installée dans mon jardin et je l'ai ouvert. 

Je ne l'ai refermé qu'une fois le livre terminé, tant sortir de cet univers m'était impossible. 



On suit ici les aventures de Jack, né lors du jour le plus froid du monde. Ce jour fût tellement glacial que le coeur de ce petit garçon a gelé, et a dû être remplacé par une horloge, lui permettant de survivre. Malheureusement cette survie a un prix. Jack ne doit vivre aucune émotion forte, sous peine de voir son horloge se détraquer et d'en mourir. Promis à la platitude émotionnelle la plus totale, il va se construire avec une image bien à lui de l'amour. 

Seulement voilà, rien ne pouvait prédire sa rencontre avec Miss Acacia, petite chanteuse qui vient toucher Jack au cœur. Il fera tout pour la retrouver et la conquérir au péril de sa vie. 

Ce roman est court et tant mieux. On le savoure on tourne les pages une par une en se délectant du style de l'auteur. Ce livre se lit comme une poésie. Je dirais même qu'il s'écoute, comme une douce mélodie retraçant les émotions de Jack. Même si celles-ci lui sont interdites, les émotions sont le cœur de ce que l'auteur nous raconte page après page. 

L'univers si particulier de ce roman m'a très rapidement fait pensé à Olivia Ruiz. J'avais l'impression de lire un de ses textes. D'entendre ses mélodies, et je n'ai donc pas été étonnée en voyant les remerciements que l'auteur lui adressait. 

Ce conte fantastique nous transporte et les images nous parviennent les unes après les autres. Mathias Malzieu à su rentrer dans mon esprit avec une facilité déconcertante. C'était beau, passionnant et passionné, une balade comme on en fait rarement. 

Ce roman a son propre univers, sa propre identité, la poésie qui s'en dégage rend le texte splendide et si réaliste malgré toute la fantaisie qui le compose. 

Chaque émotion de Jack m'a secouée et est devenue mienne. C'est avec un immense pincement au cœur que j'ai tourné la dernière page. 
J'en voulais plus. Je voulais ressentir ces émotions une dernière fois et j'ai dû me retenir de ne pas le relire là maintenant tout de suite. 

Il y a des lectures qui passent et d'autres qui vous suivront. Celle-ci m'accompagnera sur le chemin qui est le mien. Elle est devenue MA lecture, MON émotion de cette semaine, MON ressenti et MON interprétation de cette histoire si particulière. 

J'ai eu le sentiment de m'approprier ce roman, et s'il y a bien un sentiment noble dans la lecture c'est celui-ci. Mathias Malzieu m'a dévoilé un secret, qui raisonnera encore longtemps au creux de mon oreille.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La Passe-Miroir Tome 1 - Les Fiancés de l'Hiver de Christelle Dabos

Le Puits des Mémoires - Gabriel Katz

Meurtres pour rédemption - Karine Giébel