La huitième couleur - Terry Pratchett

En avant pour mon avis sur La huitième couleur de Terry Pratchett. Cela fait très longtemps que je souhaite lire cette saga, mais je la voulais dans la collection Atalante et je n'arrivais pas à la trouver, jusqu'à récemment sur un site de livres d'occasion. 

Résumé : 

Dans une dimension lointaine et passablement farfelue, un monde se balade à dos de quatre éléphants, eux-mêmes juchés sur la carapace de la Grande Tortue ... Oui, c'est le Disque-Monde ... Les habtants de la cité d'Ankh-Morpork croyaient avoir tout vu. Et Deuxfleurs avait l'air tellement inoffensif, bonhomme chétif, fidèlement escorté par un Bagage de bois magique déambulant sur une myriade de petites jambes. 
Tellement inoffensif que le Praticien avait chargé le calamiteux sorcier Rincevent de sa sécurité dans la cité quadrillée par la Guilde des Voleurs et celle des Assassins ; mission périlleuse et qui devrait les conduire loin : dans une caverne de dragons ; peut-être jusqu'au Rebord du Disque. Car Deuxfleurs était une espèce plus redoutable qu'on ne l'imaginait : c'était un touriste ..


Mon avis : 

En lisant ce premier tome d'une saga qui n'a plus à faire ses preuves, et qui est composée d'un nombre impressionnant de tomes, on débute cette aventure par une mise en place du monde et une implantation des personnages que nous dévoile Terry Pratchett. On est parfois désarçonné par la complexité du monde, et la particularité du vocabulaire et de la plume de l'auteur. 

Ce monde est un monde plus complexe que compliqué, avec lequel il faut se familiariser afin d'avoir tous les tenants et les aboutissants de l'histoire. 

Le plus plaisant bien-sûr avec les Annales du Disque-Monde, c'est l'humour et la caricature de la fantasy, et du monde réel. Le savant mélange des deux nous transporte dans une ambiance unique, que l'on s'attend à retrouver dans chacun des tomes de la saga. 

Cet auteur a vraiment son truc à lui, son style, sa plume, sa vision. Je pense que rien que lire un texte de lui nous permettrait de savoir qui l'a écrit (comme certains chanteurs qui ont leurs marques musicales et sonores). 

L'histoire est rebondissante, nous perd parfois, nous touche. Les personnages sont suffisamment détaillés mais pas trop, pour rester ce qui'il faut de caricatural, et nous permettre cependant de les cerner assez rapidement. 

Rincevent, ce faux mage un peu raté, un peu malchanceux, accompagne Deuxfleurs, ce touriste plus qu'agaçant. A eux deux ils vont croiser d'autres personnages qui, nous le sentons bien, vont être emblématiques de la série, je pense notamment à la Mort, qui est un des personnages les plus hilarants du livre. 

Pour résumer je dirais que ce tome 1 des Annales du Disque-Monde n'est peut-être pas des plus intéressants et des plus passionnants de la saga en terme d'intrigue, car il permet à l'auteur de planter le décor d'un monde qui semble extraordinairement bien pensé. L'écriture est atypique et hilarante, et nous laisse un goût de reviens-y. 


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La Passe-Miroir Tome 1 - Les Fiancés de l'Hiver de Christelle Dabos

Un mal pour un bien - Tome 1 de Ndjimi Feumba

Les Royaumes Démoniaques Tome 1 La Roche de Âges de Christopher Evrard